Identifiez-vous ou inscrivez-vous au site
« IASP 2014 »
Pour consulter le contenu de ce site, vous devez vous identifier ou vous inscrire Pas encore inscrit ?
L'inscription et l'utilisation de MediPass sont des services gratuits
connexion
 

Envoi du mail en cours
 
Il y a actuellement : 97 articles, 18 vidéos en ligne, 14 synthèses en ligne
Zoom sur
L’Algie Vasculaire de la Face (AVF) est réputée suicidaire. Avant d’en arriver là, il reste le recours aux neurochirurgiens fonctionnels… Rapporté par le Dr Roland Peyron (St-Etienne)
10 à 15% des algies vasculaires sont chronicisées, répondent mal au traitement médicamenteux, si bien que 10 à 20% de ces patients avec forme chronique se retrouvent sans aucune possibilité de traitement. C’est oublier le neurochirurgien, puisqu’au début des années 2000, basés sur des données d’imagerie fonctionnelle, les traitements par stimulation de l’hypothalamus ont été proposés à ces patients désespérés.
Une série de 12 patients est (...) Lire ce zoom
Sites d’action des antidépresseurs Rapporté par le Dr Christian Dualé (Clermont-Ferrand), et Pr Françoise Laroche (CETD, Hôpital Saint-Antoine - Paris)
Est-ce parce que les inhibiteurs de recapture des monoamines sont approuvés par la FDA pour le traitement de la douleur de la fibromyalgie que ces études nous viennent d’Amérique du Nord ? Plus sérieusement, l’hypothèse la plus répandue pour expliquer l’action analgésique des antidépresseurs est que ceux-ci stimuleraient voire restaureraient les contrôles descendants inhibiteurs, lesquels utilisent majoritairement la sérotonine et la noradrénaline comme neurotransmetteurs.
La première (...) Lire ce zoom
Le nocebo sans le savoir Rapporté par le Pr Serge Perrot (Paris)
Le contexte :
Le nocebo dans la douleur est considéré comme une augmentation de la perception de la douleur lors de l’administration d’une substance inerte ou d’une procédure factice. Les attentes induites par la suggestion verbale ainsi que le conditionnement sont des éléments impliqués dans l’effet nocebo.
Malgré tout, le rôle d’un conditionnement implicite (...) Lire ce zoom
La connectivité effective entre les régions cérébrales liées à la douleur prédit la capacité à être placebo-répondeur Rapporté par le Dr Roland Peyron (St-Etienne)
Cette étude a pour objectif d’essayer de prédire chez un individu, son caractère placebo-répondeur ou placebo-réfractaire par une technique d’IRM explorant la connectivité fonctionnelle cérébrale. Vingt-quatre volontaires sains se prêtaient à l’étude pendant l’application d’une thermode délivrant du chaud douloureux.
Ils subissaient ensuite, hors IRM la même stimulation répétée après une suggestion placebo, afin de définir leur (...) Lire ce zoom
Les effets de la réduction du stress par la méditation pleine conscience sur les symptômes reliés à la douleur chez des patients douloureux chroniques : étude randomisée contrôlée Rapporté par le Dr Rose-Marie Javier (Strasbourg)
L’objectif principal de cette étude a été d’évaluer l’efficacité de la réduction du stress basée sur la méditation pleine conscience sur l’amélioration des paramètres cliniques et psychologiques reliés à la douleur. Le second objectif a été d’explorer le rôle propre de la méditation pleine conscience et de l’acceptation de la douleur dans l’amélioration de ces paramètres. (...) Lire ce zoom
Les derniers comptes rendus
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Neuro imagerie et douleur neuropathie
Du nouveau dans les névralgies trigéminales : efficacité d’un bloqueur des canaux Nav 1.7
Dr Roland Peyron, Hôpital Bellevue - St-Etienne le 11-10-2014
Le traitement de la névralgie trigéminale repose sur l’utilisation de bloqueurs des canaux sodiques comme la carbamazepine ou l’oxcarbazepine. Ces traitements induisent toutefois fréquemment des effets secondaires et nécessitent une augmentation lente des doses.
Dans ce contexte, les auteurs ont évalué la tolérance et l’efficacité d’un bloqueur des canaux sodiques Nav1.7 dans la névralgie trigéminale essentielle.
67 patients ont reçu d’emblée une dose de produit actif
Neuro imagerie et douleur neuropathie
Pour ne pas avoir mal, dormez !
Dr Roland Peyron, Hôpital Bellevue - St-Etienne le 11-10-2014
Une nouvelle étude de Bristol confirme les interactions aggravantes de troubles du sommeil sur la douleur nociceptive. Vingt volontaires sains ont fait l’expérience de 2 nuits en polysomnographie, dont l’ordre était randomisé : une nuit était normale tandis que dans l’autre, ils étaient réveillés systématiquement 30 minutes après chaque endormissement, pour obtenir une privation de sommeil.
Il existait une hyperalgésie au chaud et au froid ainsi qu’une hyperalgésie mécanique
Cancérologie
Ratio de conversion entre morphine orale et intrathécale
Dr Nathalie Michenot, Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay le 11-10-2014
L’administration intrathécale (IT) est une option utile notamment pour les douleurs cancéreuses réfractaires.
Dans la littérature, le ratio initial de conversion proposé entre morphine orale et intrathécale est de 1/300, mais sans données publiées confirmant ce choix. Les auteurs ont donc voulu valider ce choix en pratique clinique.
Cancérologie
Complications infectieuses de l’administration intrathécale (IT) pour les douleurs cancéreuses
Dr Nathalie Michenot, Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay le 11-10-2014
La voie intrathécale est de plus en plus utilisée pour traiter des douleurs réfractaires. Les complications liées au matériel ne sont pas négligeables notamment chez des patients atteints de cancer.
Cette étude a évalué le taux d’infections (infection locale et méningite) liées au matériel chez des patients atteints de cancer ayant reçu une administration IT.
Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 217 patients de janvier 2006 à août 2012.
69% étaient implantés
Traitements complémentaires
Effets antalgiques d’un exercice anaérobie maximal chez des sujets sains
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 11-10-2014
L’intérêt antalgique d’un exercice continu aérobie est bien connu chez les sujets sains, ainsi que chez les sujets douloureux chroniques avec une augmentation des seuils douloureux permettant une diminution de la douleur ressentie en réponse à des stimuli nociceptifs expérimentaux.
Une courte période d’exercice anaérobie maximal a quant à elle été associée à un index métabolique élevé avec une augmentation
Traitements complémentaires
La réduction de l’injustice perçue prédit le retour au travail après coup du lapin
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 11-10-2014
De nombreux travaux ont démontré que les sujets ayant un sentiment d’injustice perçu important sont à risque de moindre récupération après lésion ostéo-articulaire. Jusqu’à récemment, ce sentiment d’injustice n’était pas considéré comme une cible thérapeutique.
Le but de cette étude a été de décrire l’impact de la réduction du sentiment d’injustice chez les sujets en arrêt de travail participant à un programme global psycho-social PGAP ou Progressive Goal Attainment Program (www.pgapworks.com).
Traitements complémentaires
Les modifications IRM de la diffusion de l’eau dans le disque intervertébral après manipulation pourraient-elles expliquer son effet antalgique au cours des lombalgies ?
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 11-10-2014
Des études préalables ont démontré que certaines lombalgies ressentent une amélioration immédiate de la douleur après une simple session d’exercice en extension rachidienne avec une amélioration significative de la diffusion de l’eau dans le disque L5/S1 ce des patients.
Les auteurs ont étudié la relation entre modification discale de la diffusion de l’eau après des séances de manipulation rachidienne et handicap chez 32 lombalgiques chroniques. Ils ont été manipulés à J1 et J4 avec
Traitements complémentaires
Exercice physique régulier pour diminuer la douleur des adolescents
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 11-10-2014
Si l’exercice physique est connu pour améliorer la synthèse des opioïdes endogènes et diminuer la douleur, l’analgésie induite par l’exercice n’a pas été très étudiée chez les sujets jeunes. Ces auteurs ont émis l’hypothèse que les adolescents mâles, actifs sur le plan musculaire, ont une meilleure analgésie induite par l’exercice que les sujets jeunes du même âge moins actifs.
28 adolescents mâles, âgés de 14 à 17 ans, ont participé à cette étude et ont été testés pour la douleur induite par la chaleur avant et après un
Rhumatologie
Bénéfice combiné du placebo : attentes et plaisir
Pr Serge Perrot, Hôtel-Dieu - Paris le 11-10-2014
Contexte :
L’effet placebo tend à améliorer les symptômes négatifs, tels que la douleur, mais aussi à amplifier des sensations agréables. La question des interactions entre ces deux mouvements est importante, et notamment de savoir s’ils peuvent interagir entre eux.
L’étude :
24 volontaires sains ont participé à une étude en cross-over, où un spray nasal leur était administré, avec des consignes différentes selon les phases et les groupes :
- groupe HYP : le spray devait amplifier une sensation agréable perçue par une caresse ;
Pharmacologie
Association oxycodone/naloxone en traitement chronique de la douleur
Dr Christian Dualé, CHU Gabriel Montpied - Clermont-Ferrand le 11-10-2014
Une fois n’est pas coutume, il ne s’agit pas d’un essai « standard » en ce sens que l’effet placebo est difficilement gommé dès lors que l’insu ne concerne que la connaissance qu’ont les acteurs de la recherche (participants et évaluateurs), et de fait qu’une interaction avec l’effet placebo est toujours possible.
Cette méthode relève de la méthodologie PROBE : on s’approche plus d’une étude d’impact de phase IV, pragmatique. Il faut ajouter que la recherche
Pharmacologie
Mickey calme la douleur de la piqûre
Dr Christian Dualé, CHU Gabriel Montpied - Clermont-Ferrand le 11-10-2014
La douleur due aux soins intra-hospitaliers est encore insuffisamment considérée (Coutaux A. Eur. J. Pain 2008; 12: 3) ; ceci est vrai aussi en pédiatrie. La distraction peut interagir favorablement en réduisant le ressenti de la douleur (Kohl A. J Pain 2013; 14: 305). Les mamans le savent bien, qui tentent de soulager leurs enfants en leur racontant une histoire... Mais à l’hôpital, elle n’est pas toujours à côté.
Pharmacologie
Buprénorphine transdermique
Dr Christian Dualé, CHU Gabriel Montpied - Clermont-Ferrand le 10-10-2014
La buprénorphine, d’abord développée dans les années 1990 pour l’analgésie postopératoire (Temgésic®), a progressivement quitté ce champ repris largement par la morphine, pour aller vers celui de la substitution, où elle est une alternative reconnue à la méthadone.
Du fait de son effet plafond, et surtout de son agonisme µ partiel qui mettrait le patient à l’abri du risque de tolérance et d’hyperalgie induite, elle est proposée pour la douleur chronique en Europe et
Pharmacologie
Prédiction de l’effet thérapeutique par le phénotypage
Dr Christian Dualé, CHU Gabriel Montpied - Clermont-Ferrand le 10-10-2014
Un concept manifestement d’avenir (d’ailleurs développé par D. Bouhassira dans un des ateliers thématiques de ce congrès) est celui du phénotypage (ou caractérisation psychophysique) de la neuropathie pour prédire l’effet de tel ou tel traitement. Le but est clairement de cibler rapidement les patients répondeurs et d’éviter les échecs.
Ces deux études font écho à cette demande, en testant deux médicaments actifs sur la fibre périphérique, l’un topique (la capsaïcine 8%, Qutenza®), l’autre systémique (l’oxcarbazépine, en développement).
Moteur de recherche
Les synthèses
Les interviews
Edito
Comité de rédaction
Directeur de la publication :
Thierry Klein

Coordination :
Pr Françoise Laroche, Hôpital Saint Antoine - Paris
 
Médecins rédacteurs :
Pr Françoise Laroche, Hôpital Saint Antoine - Paris
Pr Serge Perrot, Hôtel Dieu - Paris 
Dr Sophie Baudic, Hôpital Ambroise Paré - Boulogne Billancourt
Dr Christian Dualé, CHU Clermont-Ferrand
Dr Rose-Marie Javier, CHRU Strasbourg
Dr Nathalie Michenot, Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay
Dr Roland Peyron, CHU Saint-Etienne
Les derniers comptes rendus
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Traitements complémentaires
Cinq minutes d’exercice aérobie réduisent la douleur induite mécanique pour au moins 30 minutes
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 10-10-2014
Quarante-trois sujets sains (24 femmes, 19 hommes âgés de 22 à 401 ans) ont été inclus dans cette étude comprenant une stimulation mécanique répétée, de la main dominante (filament de Von Frey à 26 g) de façon à obtenir une sommation mécanique temporelle de la douleur.
Un simple stimulus a été suivi par une série de 30 stimuli successifs et l’intensité de la douleur a été mesurée
Traitements complémentaires
L’électro-acupuncture permet de diminuer la consommation d’opioïdes des douloureux chroniques
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 10-10-2014
Cette étude multicentrique randomisée, contrôlée, a inclus 108 sujets (âge moyen 56 +/- 12 ans ; femmes 56%) suivis en Médecine Générale et en Centre de la Douleur avec une phase d’inclusion de 4 semaines.
Ils ont été stratifiés en grands consommateurs ou faibles consommateurs d’opioïdes (cut-off d’équivalent morphine de 560 mg/semaine), puis ont été inclus dans 3 groupes recevant soit de l’électro-acupuncture EA (n -= 46), soit de l’électro-acupuncture factice (n = 29) ou pas d’acupuncture (n = 31), pendant
Traitements complémentaires
Quand le yoga soulage…
Dr Rose-Marie Javier, CHU - Hôpital Haute Pierre - Strasbourg le 10-10-2014
De nombreuses études, y compris des études randomisées, ont démontré que le hatha yoga a des effets antalgiques dans différentes pathologies douloureuses. L’hypothèse principale était que les postures adoptées avaient une action de stretching avec des bénéfices musculo-squelettiques. En réalité à ces postures est associée une respiration lente et profonde puis une phase de relaxation clôt la séance.
La posture peut être plus ou moins bien réalisée, mais la respiration profonde
Cancérologie
L’analgésie intrathécale (IT) dans les douleurs cancéreuses réfractaires : étude rétrospective
Dr Nathalie Michenot, Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay le 10-10-2014
Les douleurs cancéreuses sont réfractaires à un traitement antalgique adéquat dans 10 à 15% des cas.
A l’hôpital d’Ottawa est utilisé, pour ces patients, un cathéter relié à une chambre implantable SC (dans la région thoracique). Une pompe externe délivre une association d’opioïdes et d’anesthésiques locaux, permettant un suivi en ambulatoire.
Cancérologie
Stimulations magnétiques transcrâniennes répétitives sur le cortex moteur dans les douleurs cancéreuses rebelles en situation palliative
Dr Nathalie Michenot, Hopital André Mignot - CH de Versailles - Le Chesnay le 10-10-2014
Ce poster présente l’expérience du Docteur Nathalie DENIS à NANTES, avec un premier cas de soulagement de douleur réfractaire pelvienne par des stimulations magnétiques transcrâniennes répétitive (rTMS), publié récemment (1), auquel se rajoute un deuxième. La stimulation magnétique transcrânienne du cortex moteur produit un effet antalgique dans la zone corporelle correspondante.
Neuropsychologie
La douleur réduit la cohérence des réponses aux tâches de raisonnement
Dr Sophie Baudic, Inserm U792 - Boulogne Billancourt le 10-10-2014
Chaque jour nous raisonnons, nous faisons des jugements et prenons des décisions. Souvent, cela nécessite de consacrer notre attention à l’évaluation de l’information ou de peser les arguments. La première fonction de la douleur est de capter l’attention, de prioriser le danger afin de permettre les échappements, les évitements ou de se remettre en état. Toutefois, notre raisonnement et notre prise de décision peuvent souffrir lorsque nous éprouvons de la douleur.
Les auteurs ont évalué
Neuropsychologie
La douleur et la mémoire de travail affective : résultats d’une nouvelle n-back tâche faciale
Dr Sophie Baudic, Inserm U792 - Boulogne Billancourt le 10-10-2014
La douleur perturbe l’attention, et en particulier, la capacité à mettre à jour le contenu de la mémoire de travail (Moore et al. 2012 ; 2013). La mémoire de travail est essentielle à la réalisation des tâches de la vie quotidienne, telles que cuisiner, manipuler de la monnaie et utiliser les transports. Les auteurs examinent l’effet de la douleur sur la mise à jour de l’information émotionnelle en mémoire de travail. Pour ce faire, ils utilisent une nouvelle tâche n-back utilisant
Neuro imagerie et douleur neuropathie
Le centre de la “pain matrix” et les alentours : ce qui se passe lors de la première seconde suivant une douleur
Dr Roland Peyron, Hôpital Bellevue - St-Etienne le 10-10-2014
Les cortex operculo-insulaires et cingulaires constituent le noyau dur de la “matrice douleur” caractérisant les réponses du cerveau à une stimulation laser douloureuse. Autour de ce noyau dur, d’autres activités électriques cérébrales ont pu être mesurées dans des régions moins connues ou moins étudiées.
Les enregistrements sont effectués chez 30 patients épileptiques ayant des électrodes implantées en vue d’une chirurgie de l’épilepsie. Le premier niveau d’enregistrement est le thalamus. Des réponses thalamiques sont
Neuro imagerie et douleur neuropathie
Retiens tes émotions ! : le rôle du cortex préfrontal médian
Dr Roland Peyron, Hôpital Bellevue - St-Etienne le 10-10-2014
L’expression faciale est un indicateur important de douleur en clinique. Pourtant 15 à 25% des sujets présentent peu voire pas de mimiques faciales en cas de douleur induite. Une étude antérieure a démontré qu’il existait chez ces sujets « peu expressifs », une activation accrue du cortex pré-frontal médian. La question est de savoir s’il est possible de restaurer une expression faciale de douleur lorsque l’on module cette région préfrontale.
Neuro imagerie et douleur neuropathie
Stimulation de la substance grise péri-acqueducale (SGPA) chez l’homme en thérapeutique et libération d’opioïdes
Dr Roland Peyron, Hôpital Bellevue - St-Etienne le 10-10-2014
Au Royaume-Uni, certains neurochirurgiens continuent de stimuler la substance grise péri-acqueducale (SGPA) dans les cas désespérés de douleur neuropathique. Cette technique utilisée dans les années 1960-1970 a progressivement été abandonnée vu la profondeur de la cible.
Considérant que les résultats n’étaient pas nécessairement nuls, cette équipe de Manchester présente 5 patients soulagés chez qui a été étudiée la disponibilité des récepteurs opioïdes cérébraux, avant et après mise en route du stimulateur.
Comment utiliser ce site ?
Le menu présent en haut de l'écran vous permet d'accéder directement aux comptes rendu, classés par date et par thème
Attention, ceci est un compte-rendu de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce compte-rendu est réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l'objectivité de cette publication.